Nous recherchions un bivouac à Ciudad Hidalgo et étions désespérés de ne rien trouver lorsque, tout à coup, un jeune homme, César, frappe à la fenêtre du camping-car et dit à Philippe « Comment ca va? ». De fil en aiguille, l'angoisse de dormir dans une ville, à priori peu accueillante, s'est transformée en une rencontre extraordinaire. César a vécu 6 ans en France et il nous a accueilli dans sa famille à bras ouverts. César nous a proposé de garer le camping-car dans une cour fermée. Nous étions enfin en sécurité!

Le lendemain, à notre grande surprise, César est venu nous chercher pour prendre le petit déjeuner chez ses parents Martha et Neftali. Il avait pris sa journée pour nous montrer la région. Accompagné de sa maman et de sa grand-mère Josefina, César nous a conduit dans la montagne à 3000 mètres d'altitude où se trouvent des sources thermales. Il y avait 3 bassins d'eau chaude de différentes températures. Quel Bonheur de se baigner dans de grandes piscines d'eau chaude au milieu d'une belle foret de pins. Nous étions comblés par autant d'attention à notre égard.

Le soir venu, Martha et Agnès ont cuisiné des rapées que nous avons mangées avec du guacamole, un excellent mélange franco-mexicain.

Nous avons repris la route mais nous aurions souhaité rester plus longtemps. Le contact avec cette famille a été naturel et le départ en a été d'autant plus émouvant.

 

_copie-0_IMG_4842_copie-0_IMG_4837

_copie-0_IMG_4838

coq