Entre fin juin et fin août les saumons remontent les rivières afin de s'y reproduire et mourir. Cette migration annonce la fin d'un cycle et le début d'un nouveau cycle de la vie des saumons.

 

IMG_0948[1]

 

Hyder, en Alaska, est l'endroit idéal pour voir plusieurs types de saumons. La quantité et la diversité de saumons qui s'y trouvent sont tellement impressionnantes qu'il suffit d'avoir une épuisette pour en capturer un. Malheureusement, lorsque les saumons sont dans les rivières ils ne sont pas aussi goûteux que lorsqu'ils sont péchés dans l'océan.

 

 

 

IMG_2200

Hyder est aussi l'endroit où l'on s’étonne d'avoir la patience d'attendre des heures que l'ours noir ou bien le grizzli vienne manger une poignée de saumons pour s'engraisser avant d'hiberner. Et quel spectacle ! Nous avons eu la chance de voir un grizzli venir plusieurs fois se nourrir de saumons. Nous avons aussi vu de très près une maman ours noir et ses deux oursons marcher le long du camping-car. Nous avons appris qu'un ours noir peut être blanc, phénomène peu courant, et qu'un grizzli n'est pas forcément noir. L' ours noir a plutôt le dos en courbe uniforme, alors que le Grizzli a une bosse derrière la tête et le dos un peu creusé.

 

IMG_2163

Mais Hyder est avant tout une ville fantôme qui a vu le nombre de ses habitants diminuer de 1000 à 87 habitants en un siècle, ceci est lié à l'extinction des mines ( or, argent,etc ..) Les habitants cohabitent avec les ours et ceci se passe plus ou moins bien. Il arrive qu'un ours fasse des dégâts dans la ville. Il sera alors capturé et un tag sera agrafé à son oreille et il sera relâché 60 kms plus loin (ce qui est en fait une très courte distance pour un ours). Si l'ours revient faire des dégâts ou se montre particulièrement agressif avec la population il sera abattu à la deuxième récidive. Heureusement ceci n'est pas très fréquent.

 

IMG_2140

Après 2 jours d'escale à Hyder, le retour à la civilisation se fait en douceur en passant proche des glaciers présents à basse altitude, des lacs d'une eau turquoise invraisemblable et surtout en disant un dernier au revoir aux ours qui se promènent le long de la route.

Merci à la famille Roux, des globe-trotteurs eux aussi, pour nous avoir donné cette adresse.