21 janvier. La réserve de biosphère du papillon monarque est située dans une chaîne de montagnes à environ 100 km au nord-ouest de Mexico. Elle est la plus grande réserve de papillons monarques au monde. Chaque automne, environ 150 millions de papillons provenant d'Amérique du Nord viennent hiberner et s’accoupler dans la réserve, colorant les arbres en orange et faisant ployer les branches sous leur poids. Au printemps, ces papillons reprennent une migration vers le Canada. Nous sommes montés à 3500 mètres d'altitude pour observer ce phénomène unique et remarquable. Eva a pu toucher les papillons et emporter quelques ailes de papillons trouvées sur le chemin. C'est une expérience exceptionnelle de la nature, nous avons tous les trois été emballés par cette visite.

 

_copie-0_IMG_4847

 

 

 

_copie-0_IMG_4855

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

_copie-0_IMG_4880_copie-0_IMG_4863

 _copie-0_IMG_4865_copie-0_IMG_4920

_copie-0_IMG_4870_copie-0_IMG_4893

_copie-0_IMG_4908

_copie-0_IMG_4912_copie-0_IMG_4921

 Nous avons organisé un concours de dessin avec certains enfants qui ne vont pas à l'école. Il y avait une petite récompense pour celui qui avait fait le plus joli dessin et un lot de consolation pour les perdants.

_copie-1_IMG_4938

 

14, 15 et 16 janvier.Tour du Lac de Patzcuaro.

_copie-0_IMG_4802

Visite de la belle île de Janitzio, un village de pêcheurs, qui se trouve au milieu du lac de Patzcuaro.

_copie-0_IMG_4704

_copie-0_IMG_4715

_copie-0_IMG_4736

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Certains travaillent...

_copie-0_IMG_4737

_copie-0_IMG_4745

 

 

....pendant que d'autres se promènent ou font la sieste.

_copie-0_IMG_4738

_copie-0_IMG_4752

Nous avons fait une pause déjeuner à Jaracuaro. Les habitants de ce petit village, aux rues très étroites, fabriquent des sombreros. Nous nous sommes garés sur un terrain vague et certains habitants sont venus nous demander « Que se venden ? » (Que vendez-vous?) Sur le coup, je me suis demandé si je comprenais bien la question. Il faut dire que les habitants ne sortent pas beaucoup de leur village et que le gas, le bois, l'eau potable, etc.. sont livrés par des camionnettes. Je leur ai expliqué que nous étions des touristes alors ils nous ont souhaité la bienvenue et nous ont dit que leur village était sans risque. Nous avons acheté un sombrero pour Philippe chez un vieux couple charmant avant de reprendre la route.

chap3chapeau2

Chapeau

chapeau1

Nous nous sommes bien amusés à prononçer le nom du village voisin : Cucuchucho, un nom indigène.

_copie-0_IMG_4831

Nous avons visité le site archéologique de Tzintzuntzan. Encore un nom indigène rigolo.

_copie-0_IMG_4777_copie-0_IMG_4792

_copie-0_IMG_4781